Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 15:21

 

"La littérature a souvent décrit la déception de l'homme qui vient d'atteindre le but ardemment souhaité: et après? On ne peut combler un homme, il n'est pas un vaisseau qui se laisse remplir avec docilité; sa condition, c'est de dépasser tout donné; aussitôt atteinte, sa plénitude tombe dans le passé, laissant béant ce "creux toujours futur" dont parle Valéry. Ainsi ces amants passionnés que nous décrivent Marcel Arland ou Jacques Chardonne: ils souhaitent s'installer pour toujours au coeur de leur amour; et bientôt, enfermés dans leur retraite solitaire, sans avoir cessé de s'aimer, ils s'ennuient avec désespoir. "Le bonheur ce n'est donc que cela!" dit l'héroïne des Terres étrangères. C'est que, réduit à sa présence immédiate, tout objet, tout instant est trop peu pour un homme: il est lui-même trop peu pour soi puisqu'il est toujours infiniment plus qu'il ne serait s'il était seulement cela. Vivre un amour, c'est se jeter à travers lui vers des buts neufs: un foyer, un travail, un avenir commun. Puisque l'homme est projet, son bonheur comme ses plaisirs ne peuvent être que projets. L'homme qui a gagné une fortune songe aussitôt à en gagner une autre; Pascal l'a dit justement, ce n'est pas le lièvre qui intéresse le chasseur, c'est la chasse. On a tord de reprocher à un homme de lutter pour un paradis dans lequel il ne souhaiterait pas de vivre: le but n'est but qu'au fond du chemin; dès qu'il est atteint, il devient un nouveau départ; le socialiste souhaite l'avènement de l'Etat socialiste; mais si cet Etat lui était d'abord donné, c'est autre chose qu'il souhaiterait: du sein de cet Etat, il inventerait d'autres buts. Un but, c'est toujours le sens de l'aboutissement d'un effort; séparé de cet effort, aucune réalité n'est but, mais seulement un donné fait pour être dépassé. Cela ne signifie pas comme on le dit parfois que seule compte la lutte, que l'enjeu est indifférent; car la lutte est lutte pour un enjeu; si on le lui enlève, elle perd tout sens et toute vérité, elle n'est plus une lutte mais un piétinement stupide. (...) L'homme qui désire, qui entreprend avec lucidité, est sincère dans ses désirs: il veut une fin, il la veut à l'exclusion de toute autre; mais il ne la veut pas pour s'y arrêter, pour en jouir: il la veut pour qu'elle soit dépassée. La notion de fin est ambiguë puisque toute fin est en même temps un point de départ; mais cela n'empêche quelle puisse être visée comme fin: c'est en ce pouvoir que réside la liberté de l'homme."

Simone de Beauvoir
Pyrrhus et Cinéas, L'instant
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Loane
commenter cet article

commentaires

casado arino 25/02/2011 15:28


Coucou Loane , Je 'excuse pour le dérangement mais je souhaiterai jute savoir s'il es possible de retirer on numéro de téléphone de ton article car il apparait directement dans les recherche Google
:/
J'en profite pour te dire que je me suis réorienter dan le maquillage artistique et donc si tu as besoin de mes services n'hésite surtout pas à me contacter. Bonne continuation, pleins de bisous et
de courage.


Ned 11/08/2009 23:56

Le Désir doit rester inassouvi . Sinon il meurt .

J' ai bien saisi tout ceci et le partage mais j' ai eu ( j' ai ) du mal avec la phrase "il est lui-même trop peu pour soi puisqu'il est toujours infiniment plus qu'il ne serait s'il était seulement cela"
Je l' ai relu plusieurs fois mais nan ça veut pas .
Le reste est limpide et on ne peut plus juste
Un peu dur à mettre en musique cela dit , je te le déconseille .

CASADO ARINO 24/03/2009 12:47

Bonjour,



Le GENEPI Rouen organise une journée intitulée "ma prison va craquer". Celle ci se fera le 9 mai dans Rouen et a pour but d'informer et de sensibiliser sur les conditions de vie pénitentiaire.



Cette journée animera tout Rouen avec plusieurs concerts, animations, expos photos et théâtre de rue.

Nous vous contactons avec l'espoir que vous puissiez être des nôtres pour cette journée J.



Pour nous contacter merci d'appeler Laura au 06.64.67.28.55.



Genepi Rouen.

Yannick 24/03/2009 09:17

Merci,

Je me suis permis de prendre les deux dernières phrases de ce paragraphe pour les insérer dans ma thèse, au début du paragraphe conclusion. Il est vrai qu'intuitivement, comme beaucoup, j'ai toujours vécu et vu les choses de cette manière...que ce soit gamin avec un jouet que j'ai délaissé après l'avoir ardemment désiré...Même si il reste, ce n'est pas le travail accompli qui compte finalement, c'est ce que l'on fait demain...Et de là, sans doute, doit naitre le progrès, la création....

Justement je m'y remets !!!

Bisous, A+

Yannick

Yan 23/03/2009 21:20

Salut,
Merci, grâce à toi j'ai enfin lu un peu de Simone et je suis presque complètement d'accord avec ce qui est écrit, mais faudrait que je relise un petit coup qd mm ...
Je t'ai découvert sur le site du fair. Je connaissais bien une de tes chansons : "jamais seule" mais (honte à moi) je pensais que c'était Emily Loizeau...
En tous cas je me suis bien rattrapé, je suis allé sur ton joli site, j'ai écouté tes super chansons et maté tes belles vidéos. Tu as donc un nouveau fan qui d'habitude critique tout ce qu'il écoute.
Biz